Montée en puissance de la formation en mobilité en Polynésie

Une délégation de LADOM conduite par Florus Nestar, directeur général, s’est rendue en Polynésie française en novembre dernier (les 20,21 et 22) dans le cadre du déploiement local du dispositif de formation professionnelle en mobilité.

 

Ce déplacement officiel fait suite à la signature en août 2018 d’une convention tripartite entre la Polynésie, le haut-commissariat et LADOM portant sur la mise en œuvre du dispositif de formation professionnelle en mobilité pour les demandeurs d’emploi polynésiens.

La mission avait pour objets de :

  • rencontrer les principaux acteurs des politiques de l’emploi, de la formation, de l’insertion et de la sécurisation des parcours.
  • faire le point sur les actions de formation engagées en 2018 découlant de ce partenariat.
  • échanger avec tous les partenaires pour bien cerner les besoins en qualification du territoire.
  • déterminer les actions de formation à programmer pour l’année 2019.

Une rencontre a ainsi pu avoir lieu avec les représentants du Ministère du tourisme et du travail, du Service de l'Emploi, de la Formation et l'Insertion (SEFI)  qui est le principal opérateur pour l’emploi en Polynésie française (l’équivalent du Pôle emploi), du MEDEF, de l’entreprise Technimarine et du RSMA et d’EDT/Engie, partenaires respectifs de LADOM.

Cette mission aura également été l’occasion de rencontrer et d’approfondir les relations avec les représentants et les équipes du haut-commissariat (le représentant de l’État en Polynésie). En effet, LADOM ne disposant pas de bureau en propre dans cette collectivité d’outre-mer, le haut-commissariat portera en Polynésie française, la gestion opérationnelle du dispositif de formation en mobilité pour le compte de LADOM.

Ainsi, au terme de ces nombreux échanges, environ une soixantaine d’actions de formation (contre moins d’une vingtaine en 2018), appartenant à des secteurs qui recrutent en Polynésie, ont été identifiées et programmées pour l’année 2019. Les secteurs identifiés comme pourvoyeurs d’emplois sont notamment le secteur maritime (chantiers navals), l’hôtellerie, le tourisme et le numérique.

Ces formations en mobilité seront donc proposées à des demandeurs d’emploi résidant en Polynésie qui viendront dans l’Hexagone se former et pourront ensuite, pour ceux qui le souhaitent, trouver un emploi en Polynésie.

Retrouvez la revue de presse liée à la mission de LADOM en Polynésie :

< Retour