El-had

Ce départ en mobilité est enrichissant

El-had

Mon parcours…

Je suis venu en métropole pour intégrer une école d’ingénieur sur 3 ans. Ce cursus n’existe pas sur mon territoire. J’ai quitté mon île sans appréhension avec l’envie de découvrir de nouvelles choses et de quitter le cocon familial. Néanmoins, à mon arrivée le mal du pays s’est fait sentir : l’éloignement géographique, le climat du Nord un peu rude, et surtout le fait de ne pas avoir de réseau (amis, famille). Je suis parti de rien en quelques sortes. Heureusement cela a rapidement évolué, des premiers liens ont été tissés avec les jeunes issus des départements d’outre-mer ensuite, je me suis ouvert aux autres.

J’ai bientôt terminé mes études, après l’obtention de mon diplôme, je souhaite faire une carrière internationale dans le domaine de l’informatique et des télécoms. Mon avenir professionnel je l’envisage ailleurs mais j’ai à cœur de revenir à terme sur l’île où je suis né.

Ma perception de la mobilité…

La mobilité est pour moi un tremplin car je n’aurais jamais pu suivre mes études sur mon territoire d’origine.  J’ai découvert une autre façon de penser, une ouverture aux autres. Ça m’a offert plusieurs opportunités et beaucoup de choses positives. Ce départ en mobilité est enrichissant.

J’ai bénéficié du passeport mobilité études de LADOM, qui prévoit la prise en charge du billet d’avion des étudiants durant toutes leurs études en mobilité. Cette aide est essentielle pour les jeunes ultramarins. C’est une façon de nous offrir les mêmes chances et opportunités que les métropolitains. Grâce à cette aide de LADOM, j’ai pu revenir chaque année pendant mes études, pour voir mes proches. Se ressourcer, est très important et constitue pour moi un moteur dans la réussite de mes études.

Intéressé(e) par une formation en mobilité, découvrez notre dispositif.

< Retour